• Harmonium Mazet - Reconstruction avant premiers essaisLes montants de l'harmonium sont maintenant reconstruits, et la table est encore en très bon état. Reste à faire un peu de menuiserie, à dorer les cuivres et à refaire les pédales, très abîmées... Pour le coup, je me lâche un peu avec un mélange sisal/clous de tapissier. On aimera ou pas.

    Pour le reste, le ventilateur de la vox humuna (voix humaine) a été reconstruit au carton léger, les baguettes en bois tirant-jeu d'anches remplacées... par des baguettes chinoises retaillées au cutter, et d'autres détails... Comme les taches de peinture sur le buffet : huile de coude + white spirit : degriff' + huile. Résultat très probant ! D'ici un jour ou deux : les premiers essais.PS : l'étiquette du facteur est... en papier ! Si, si !

    Harmonium Mazet - Reconstruction avant premiers essais

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Harmonium Mazet - Reconstruction avant premiers essais

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Harmonium Mazet - Reconstruction avant premiers essais Harmonium Mazet - Reconstruction avant premiers essais


    votre commentaire
  • Les lacunes du FarfisaUne fois n'est pas coutume, Bob le bricoleur délaisse sa colle à bois et sa graisse blanche pour un fer à souder ! Rien de bien méchant, en somme. Rappelons les bases : un orgue Farfisa des années '70, dit Balmoral en Grande-Bretagne, ou encore Jacqueline dans certains pays francophones...

    Un orgue en bon état global, mais qui il y a peu, a rendu l'âme en partie : la Leslie (haut-parleur à effet acoustique, qui donne de la profondeur au son sec de l'électronique) peut en effet fonctionne en mode normal (moteur lent) ou en mode rapide. Et le mode rapide ne répondait plus ! Argh.

    Les lacunes du FarfisaComme d'habitude, on démonte, on numérote, et on essaie de voir comment cela fonctionne... même si on y connaît rien en électronique.

     

     

     

     

     

    Les lacunes du FarfisaEn enlevant la plaque arrière, voilà ce que l'on trouve. En enlevant lle 'coffrage' supérieur (qui supporte le lutrin), ainsi que le volet coulissant (par l'arrière), on atteint le dessus de l'instrument, dont le clavier principal pivote vers le haut. Après un dépoussiérage en règle, et une inspection minutieuse, une série de fils dans le fond de l'instrument est désoudée... Miracle ! Quelques points de soudure, et... Et... Le motor 'fast' de l'orgue ne fonctionne toujours pas. MAIS les deux notes perdues du pédalier ont repris du service ! Au cas où, cette série de fils ressemble à cela...

     

     

    Etape suivantè : démonter le rotor de Tremolo/Leslie pour comprendre d'où provient la lacune... Dépoussiérage, huile au coeur des petits moteurs, et... un axe qui relie les deux moteurs (lent et rapide) s'est déboîté... Réemboîtage, remise en place de la box : Alleluia ! Le problème est résolu !

    Les lacunes du FarfisaEncore une paire de fusibles à changer, et le volume aura sans doute regagné sa fougue de jeunesse. A suivre !


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires