• Histoire de varier les plaisirs, le meuble a été épousseté, puis nettoyé doucement au liquide vaisselle. Il a ensuite reçu une popote de brillantage pour un finish parfait.

    Et pour la route, une autre vidéo :)

    Pianola Steck : finish du meuble


    votre commentaire
  • Le pianola n'est pas encore parfait, mais sa mécanique fonctionne bien ! Il reste à bien régler les tirant du Themodist (je vous explique cela plus tard), à régler une petite fuite sur le soufflet gauche et à remplacer encore quelques tuyaux et il sera comme neuf ou presque ! Voici une première vidéo réalisée avec un vieux rouleau de la High school cadets' s march de Sousa. Rouleau à 66 notes (ce qui explique le basculement du début) et quelque peu déchiré, mais le résultat est juste génial...


    votre commentaire
  • Le second problème, et non des moindres, est qu'une grosse dizaine de notes ne répond plus. Un souci qui peut provenir soit des valves d'action (dans le 'fond' du bloc mecanique), soit du lecteur de rouleau. Avant d'imaginer le pire, le lecteur est partiellement démonté. Bingo ! Les tuyaux de caoutchouc sont brisés, partent en miettes : ce sont les notes manquantes. Avec patience et précaution, les anciens tubes sont remplacés et reconnectés. Par le dessus de la règlette ou par le dessous... on reste zen ! Avant/après.  

    Pianola Steck : suite des réparations

      Pianola Steck : suite des réparations


    votre commentaire
  • Deux problèmes font qu'un rouleau joué n'offre qu'un résultat piètre et désordonné. Tout d'abord, le souci majeur est que le rouleau ne s' alignait pas de manière automatique sur la règlette de lecture. Actionner manuellement l'aligner (molette à droite du cadre de lecture) permet d'entendre une mélodie plus légitime, mais l'effort est constant... Ici, le double soufflet qui déplace le rouleau afin qu'il soit toujours centré était volontairement bouché! Un petit coup d'oeil dans des schémas techniques a permis de le raccorder comme à l'origine, à la fois aux extrémités de la règlette de lecture (un va et vient comme en électricité) et avec le soufflet principal. Et là, magie, le rouleau se déplace de gauche à droite au fur et à mesure de son déroulement.  

    Pianola Steck : premières réparations

    Pianola Steck : premières réparations

    Pianola Steck : premières réparations

    Pianola Steck : premières réparations


    votre commentaire
  • Après un déménagement assez épique (600kg de bonheur), un instrument exceptionnel vient de rejoindre mon petit sanctuaire. Il s' agit d'un pianola de marque Steck, dont le moteur à air provient de chez Aeolian (qui a aussi fait des harmoniums). Il s' agit donc d'un piano mécanique - pléonasme - daté de 1908-1909, qui lit des rouleaux perforés de 66 et 88 notes. Dans un état globalement bon, la partie piano est plus que correcte, l'accord tient, aucune trace de rouille ou autre et un son vraiment très rond.

    Concernant la partie mécanique, le moteur, propulsé par des souffles aspirants (le principe des reed-organs), à l'air en bon état, mais le 'jeu' renvoie à un chaos tout sauf musical. Démontage partiel, décrassage et diagnostic plus détaillé très bientôt !

    Un pianola Steck rejoint mon sanctuaire !

    Un pianola Steck rejoint mon sanctuaire !

    Un pianola Steck rejoint mon sanctuaire !Un pianola Steck rejoint mon sanctuaire !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique