• Certains marteaux sèchent,  d'autres ont vu leur petit cuir de basculement remplacé,  les pieds ont été frottés, et il reste encore de nombreux réglages à effectuer... Mais je n'ai pas pu m'empêcher de le faire sonner, en accordant un peu sauvagement les trois premières octaves. Just for fun, et malgré toutes les pieces manquantes...

    Pour la route


    votre commentaire
  • Pendant que les feutres des marteaux sèchent, un nettoyage des cordes s' impose. Le must : du scotch brite et de l'huile de coude ! Le nettoyage se fait à sec, sans trop appuyer sur les cordes, et avec des gants poue éviter d'avoir les mains vraiment noires. Sans compter qu'il faut ventiler.

    Un coup de pinceau sec, de souflette, un coup d'aspi, et le résultat est bluffant. A gauche les cordes en cours de frottage, à droite les cordes dans leur état d'origine.

    Nettoyage des cordes

    Nettoyage des cordes

     


    votre commentaire
    • aligner les marteaux verticalement est un jeu d'enfant
    • Par contre, régler la hauteur (alignement horizontal) est compliqué : sur le Kirkman, point de pilote de touche ! Mais le système d'échappement peut être mis plus ou moins haut grâce à deux vis en milieu de touche. Et pour y accéder,  il faut enlever tout le bloc des marteaux...
    • pour régler la frappe, des petits cylindres de bois se tournent grâce à une queue de cochon. Il faut y aller doucement : trop serré le son sera comme étouffé,  pas assez on risque un écho du son de la corde (marteau qui rebondit).
    • le marteau reste collé à la corde ! Et le problème ne se règle pas ou si peu avec les cylindres... J'ai passé 4 jours avant de trouver une vraie solution... le marteau avait son feutre arrière décollé,  ce qui empêchait le ressort de le renvoyer. Tout bêtement. Dans le doute, essayez avec un autre marteau, vous serez vite fixé! 
    • Une touche à du mal à se répéter, et les points précédents ont été vérifiés : il s' agit d'un petit ressort sur l'arrière du système d'échappement qui s' est décroché.

    Moralité : le plus petit des réglages à une incidence. Patience et bon sens !

    Ne reste plus qu'à marquer chaque touche en fonction de son problème supposé : réglage de frappe, marteau contre corde ou autre souci à identifier...

    De la théorie à la pratique : réglage d'un ancien bloc d'action !

     


    votre commentaire
  • C'est un peu le bloc moteur du piano, sur lequel quatre réglages principaux peuvent être effectués :

    • Les têtes de marteaux doivent être parfaitement parallèles : cela se règle grâce aux vis du dessus (6)
    • Les marteaux doivent être de niveau : cela se règle au niveau du pilote de touche sur le dessus de la touche (2)
    • La frappe et le 'retombé' doivent être nets, propres et fluides : cela se règle grâce au pilote d'échappement (4, ici réglable grâce une petite oreille) puis à la vis de chute s' il y en a une (7, pas ici !)
    • L'arrière du marteau ne doit pas frotter sur sa butée,  appelée attrappe-marteau (11). On la bougera légèrement le cas échéant.

     Réglages du bloc d'action

     


    votre commentaire
  • Retirer le bloc d'action est assez simple : retirez le cache avant et le couvercle, et dévissez les deux grosses vis sous le clavier. Retirez les deux blocs du couvercle. Tout le bloc peut être coulissé vers l'avant pour être sorti.

    Dans les entrailles du KirkmanDans les entrailles du KirkmanDans les entrailles du KirkmanDans les entrailles du Kirkman

    Cela permettra de nettoyer l'intérieur à fond, et bien sûr de réparer ou remplacer les marteaux endommagés ou absents. Ici, trois sont cassés mais encore présents dans le bloc, et trois font état d'une partie du système manquante... Ouvrir le piano à permis par ailleurs de retrouver un bout du porte partitions !

     

    Par ailleurs, le numéro de série est absolument partout, et a permis de dater ce piano entre 1868 et 1870.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique